Go to menu Go to content

Essais routiers

Honda Fit 2010

 

Conçue pour la ville

Daniel Rufiange

L’avenir appartient aux petits véhicules et, à constater les récents déboires de l’industrie, sans parler de l’état de la planète, tout cela semble une évidence. Honda l’a compris depuis longtemps, notamment avec un produit comme la Civic qui a toujours été un exemple en termes d’efficacité et d’économie de carburant. La Fit est pratique et polyvalente et qui plaît à une clientèle jeune et dynamique; à preuve son excellent rendement au chapitre des ventes.

Carrosserie

Il est plutôt rare de voir un retraité au volant d’une Fit, et pour cause. Cette voiture s’adresse à un jeune public, tant en raison de sa conception que de son allure très kitch. Au menu, trois livrées, DX, LX et Sport. Attention toutefois; une version Sport à boîte de vitesses automatique frise les 21 000 $, sans option. Le but derrière l’achat d’une petite voiture n’est-il pas d’économiser aussi à l’achat ? À ce titre, la version de base, couplée à la boîte manuelle, me semble la meilleure option à moins de 15 000 $.

Côté style, il faut aimer les dimensions lilliputiennes de la Fit, ses phares immenses et son nez plongeant qui se moule au pare-brise. Remarquez aussi la hauteur du véhicule. L’avantage se traduit par un espace de chargement plus qu’intéressant pour ce type de voiture, mais en contrepartie, la conduite sur autoroute en souffre, surtout par grands vents.

Habitacle

On profite de beaucoup d’espace de dégagement, surtout pour la tête, un élément toujours apprécié à bord d’une petite voiture. Le point fort de la Fit est sans contredit son espace de chargement. Son plancher arrière situé plus bas, merci à l’emplacement avancée du réservoir de carburant qui est placé sous les sièges arrière, permet la réception de marchandises qu’on peine à introduire à bord d’utilitaires plus spacieux. La Fit a vu son espace intérieur accru l’an dernier à la suite de quelques retouches bénéfiques apportées au modèle. Le tableau de bord a été rafraîchi sans que sa fonctionnalité n’ait été sacrifiée.

Côté confort, il faut ici faire preuve de tolérance. La Fit n’est pas idéale pour les allers et retours entre  Montréal et Québec mais devient idéale pour les transits urbains.

Mécanique

On trouve sous le capot un petit engin à 4 cylindres de 1,5 litre capable et compétent. Soyez averti qu’il aime se faire entendre en accélération, un peu trop au goût des occupants qui doivent du coup lever le ton. De fait, au-delà des 100 km/h, c’est carrément désagréable. La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports permet d’exploiter au mieux les 117 chevaux annoncés. En revanche, la consommation de carburant demeure excellente, élément qu’on apprécie en réalisant l’espacement des visites à la pompe.

Même si le freinage demeure efficace, notons la présence de tambours aux roues arrière. D’accord, la Fit est moins lourde qu’un Ford Expedition, par exemple, mais quatre disques ne seraient pas un luxe. Remarquez que la concurrence n’offre pas mieux.

Comportement

La Fit demeure une voiture urbaine. Il ne faut pas envisager des heures d’extases au volant. La voiture a beau être facile à manier en raison de sa petitesse, elle se montre capricieuse sur les revêtements truffés de trous et de bosses – autrement dit, partout ! – et par journées venteuses, elle a parfois le goût de changer de voie toute seule !

On prend goût cependant à son caractère maniable dans la circulation lourde et dans les rues des métropoles bondées. La boîte manuelle est plaisante à manipuler, et l’embrayage pardonne les erreurs de débutant; du vrai Honda !

Conclusion

Le choix est vaste dans cette catégorie qui représente un pourcentage important des ventes de véhicules au Canada – c’est malheureusement une toute autre histoire chez nos amis Américains –. Le choix d’une Fit demeure, pour celui qui magazine une sous-compacte, une question de goûts et, à moindre mesure, de besoins -. Chose certaine, l’achat d’une Fit s’accompagne d’une fiabilité qui assure une tranquillité d’esprit.

Points forts

-        Fiabilité Honda

-        Facile à stationner partout

-        Consommation appréciée

-        Espace

Points faibles

-        Moteur grognon

-        Insonorité perfectible

-        Prix élevé une fois bien équipée

-        Conduite peu convaincante sur l’autoroute (bruyante et sensible au vent)